La Chinelle payante dès cette année pour les visiteurs. Pourquoi ?!

 

La question est posée et cet article a pour but d’en parler de manière neutre, d’essayer de poser une réflexion globale, tout en laissant à tout un chacun son opinion.

 

Petit retour en arrière, ses origines, sa naissance :

Est-il utile de rappeler que notre petit pays a toujours regorgé de grands talents et de pilotes de renoms dont des champions du monde (Robert, Everts, Geboers, De Coster, Jobé, Smets,…)

 

Un d’eux, Joël Robert et le Motor Union du Pays Noir, ont en 1980 eu une idée. Un enduro/endurance de 12 heures inspirée des pays voisins comme l’Espagne, la France ou encore d’Italie et qui est encore aujourd’hui d’actualité alors que d’autres ont tout simplement disparues. Qui aurait prédit que cette épreuve tiendrai dans le temps ?

Nous sommes en 2017 et elle aura bien lieu les 11, 12 et 13 aout, soit la 38eme !

 

En 2009, Joël Robert se retire et cède son joyau à David Rossomme. Qui est-il ?

Mr Rossomme est ce que l’on peut appeler un promoteur, il possède plusieurs activités diverses et variées, médias, événementielles et sportives ( Golcom, EventSee, Sports Planet

 

Dans son désir de travailler dans la continuité, mais d’améliorer, de moderniser ou de proposer une autre approche , Mr Rossomme et son équipe ont essayé divers test, divers formats,… pour toujours en revenir à la formule de base, celle qui a fait de la Chinelle ce qu’elle est et qui plaît, un départ à minuit dans la nuit noire ou presque et 12h de course ininterrompue avec relais.

Une épreuve dure physiquement, avec ses joies et ses peines, attendue par la plupart de ses concurrents et adeptes, une ambiance unique,… bref une course à ne pas rater!

 

Mais les temps changent, les contraintes changent, les autorisations changent, les prix changent et malheureusement la Chinelle ne fait pas abstraction des règles. Son prix de fonctionnement et d’exploitation a considérablement augmenté.

Les difficultés d’organisation, les prix des assurances, des locations de matériel et de terrain, des services incendie et santé obligatoires, ceci de pair avec la diminution des recettes perçues, entraînent une explosion des coûts de fonctionnement.

Nous ne sommes plus en 1980, les intervenants ne sont plus les même, les accords changent, les choses évoluent et il arrive ce que personne ne pensait voir arriver, la Chinelle, alors gratuite aux spectateurs, va devenir payante !

Certes, loin du prix payé pour certaines autres représentations motorisées, certes accessible, puisqu’on parle de 5€ par personne,  mais en contrepartie le parking devient gratuit.
Ceci, pour certains, bouleverse un fait, une idée, une volonté de toujours … la gratuité et l’accès facile à toutes et tous pour ce merveilleux spectacle.

Une chose semble sure, laisser en l’état n’est plus possible et ceci devrait permettre de voir l’avenir de cette course plus sereinement…

 

Alors, qu’en sera-t-il dans deux, trois ou cinq ans ? Est-ce le début de la fin ? Des solutions seront-elles trouvées pour apporter un vent nouveau et protéger une course mythique ?

Chacun à sa réponse ou ses vérités, chacun est libre d’accepter ou pas, mais et surtout, chacun est libre d’apporter un avis constructif, une idée qui pourrait apporter une plus-value. On dit toujours qu’il n’y a pas de problème, que des solutions…

Cependant, il faut aussi être entendu par qui de droit si des aides ou des bonnes idées concrètes peuvent aider.

 
Retrouver les informations diverses via le site officiel de La Chinelle

 

 

 

Christophe   Chris pour Enduriste.be

%d blogueurs aiment cette page :