BEC: Chimay 2017

Pour leur première à Chimay, les organisateurs avaient à cœur de proposer des spéciales dignes de championnats bien plus relevés que ce que notre Belgique peut offrir habituellement.
Certes, nous parlerons de nouveau d’un enduro-sprint, avec excusez du peu, presque deux heures de chronos!

Au niveau du temps, il a fait chaud, très chaud! Alors, ajouter à cela de la poussière, des spéciales très techniques et rapides (NDLR: la SP1 à haut rythme se faisait entre 13 et 15 minutes), tout ceci allaient mettre à mal les pilotes, fin de journée, les corps et les mines étaient un peu à la  »ramasse »

Mais dans l’ensemble, tous se sont bien amusés et ont plutôt profités des lieux.

 

Cremer le malin

Dans ces conditions, Cédric était comme les autres parti reconnaître les spéciales et vu le temps, s’est dit qu’il allait prendre son  »temps » et monter en régime tout au long de la journée.
Pourquoi? Pour ne pas se  »cramer » trop vite et ne plus avoir de jus pour la fin.

C’était plutôt malin, il a fini la journée en boulet de canon et a pris la victoire lors de la dernière spéciale. Il se relance au championnat puisqu’il revient à deux unités de Cédric Melotte.

 

Magain de peu!

Le jeune pilote nismois, fort de l’expérience qu’il engrange en championnat du monde, Antoine a débuté la journée sur un énorme rythme, si bien que dès la première spéciale,  il va se retrouve en tête.
Il ne perdra celle-ci que pour deux petites secondes dans l’ultime spéciale du jour.

Il faut dire qu’il avait affaire à un  »vieux » renard rusé qui avait décidé de se battre jusqu’au bout du bout. Mais ceci ne va certainement pas faire oublier l’excellente prestation qu’il a offerte à toutes et tous. De très bonne augure pour la suite.

 

Goblet de nouveau sur le podium

Jean François aura été très constant, il ne sortira jamais du podium de toute la journée. Très régulier et très véloce sur ces parcours très techniques, il aura fait un week-end solide.

 

Melotte toujours devant, mais…

Cédric, suite à un coup de chaleur la veille (NDLR: lors du repérage des spéciales), débutait la journée difficilement. La chaleur ambiante et les efforts à fournir n’ont pas aidés.
Il terminera tout de même la journée en se  »crachant » dans les mains et en allant au charbon! Il garde la tête pour deux unités.

Soyons sûr qu’il sera sur-motivé à Dinant pour la suite du championnat et qu’il aura à cœur de montrer qu’il est toujours bien présent!

 

Du monde sur place

Fin de journée, malgré la fatigue accumulée, beaucoup de monde est resté boire une petite collation bien méritée. On refait les spéciales, on discute de tout et de rien mais surtout de moto et on déguste les saveurs locales. Belle et longue journée.

 

 

Les photos prisent lors de cet enduro de Chimay sont visibles sur notre Flickr

Tous les résultats sont visibles via le site de RIS-TIMING

 

 

Prochain rendez-vous: L’enduro de Dinant-Yvoir le 10 septembre

 

 

 

 

Christophe  Christophe pour Enduriste.be

 

%d blogueurs aiment cette page :