Husqvarna 701 Enduro, le test!

C’est à Lierneux, sur cet enduro plutôt costaud, que rendez-vous était pris! De quoi? Après en avoir discuté avec Monsieur Stefaan Minne de chez Husqvarna Belgique, après en avoir parlé avec notre pilote consultant, qui ne devait pas avoir froid aux yeux, nous avons mis cela sur pied!

Que peut bien faire cette 701 enduro aux formes de bodybuilder sur un enduro réputé difficile? Nous allons vous le dire!

 

Le matin fait peur!

Nous arrivons le matin, le temps est vraiment mauvais avec de la pluie constante, certes légère mais sans interruption ou presque.

Notre pilote consultant, David Botron, bien connu pour ne pas avoir peur des challenges et de la difficultés, est présent et partagé sur ses sentiments…

Prise de contact avec la  »demoiselle », bien préparée et en règle (pneus Dunlop FIM neuf, Bib-mousse neuf, Selle anti-dérapant, retrait de l’ABS à l’arrière,…), bref tout était mis à disposition pour cette journée. Nous allons d’ailleurs commencer par remercier Georges et Fabrice pour leur accueil sous la tonnelle officielle.

David vérifie si tout est bon pour lui, nous passons le contrôle technique et allons placer la moto dans le parc fermé…

 

Ses mensurations

 

C’est parti!

Je dois bien avouer, que vu le temps, vu la  »bête »(145kg à vide et 74cv), je me suis surpris à me dire: »pauvre David, il va prendre cher! » et j’attendais son premier passage…

Que ne fut pas ma surprise de le voir inscrire la miss sur l’angle, de mettre du gaz, de ne pas le voir en difficulté… bref, il avait l’air à l’aise et loin du naufrage prédit par beaucoup!

Rappelons que la 701 est loin d’être utilisée ici dans son secteur privilégié et de conception, bien loin de la même…quoique…?

 

Alors, en enduro?

Lierneux étant réputé pour être du  »lourd », encore plus sous la pluie, soyons honnête et disons que ce n’est pas sa tasse de thé, la 701 aime les espaces et plutôt la randonnée champêtre!

Est-elle à la ramasse? Et bien non! Malgré ses mensurations et son poids (Voir l’avis de David) mais aussi les appréhensions que nous pouvons avoir… elle est plus facile que prévu. Certes ce n’est pas une 300 2T ni une 350 4T, mais elle sait se montrer vraiment polyvalente! Je suis personnellement bluffé de ce que j’ai vu David faire avec (Je ne suis pas le seul)

 

On ne l’a pas aidée!

Et je peux dire, qu’elle a vu du pays, rien ne lui a été épargné! David aura su faire toute la journée à son guidon, les spéciales et même les liaisons superbes de ce rendez-vous auront été avalées!

 

L’avis du pilote!

 

La prise en main est facile, on retrouve une position tout à fait naturelle au guidon, juste la hauteur de selle un rien haute mais qui ne m’a posé aucun problème sur le parcours.

Au niveau des suspensions , tout fonctionne très bien, la moto est stable et confortable, J’ai juste talonné deux ou trois fois mais sans plus et uniquement en spéciale dans la prairie ou il y avait quelques cassures.

Pour ce qui est de l’équilibre, par contre j’ai trouvé qu’elle avait énormément de poids sur l’avant (je suis même arrivé à lever la roue arrière assis sur la moto à l’arrêt avec une main sur le guidon et l’autre sur la poignée arrière), ce qui entraîne une très grosse inertie sur le train avant avec pour conséquence une difficulté à l’inscrire dans les virages lents ainsi que sur les grosses compressions où elle a tendance à partir sur l’avant.

Le comportement moteur est très doux et souple et je n’ai pas eu de coup de piston, il part de très bas régimes sans cognements et monte dans les tours (NDLR: uniquement en liaisons / Rires ) d’une façon très linéaire et là on arrive à avoir une très grande vitesse en ligne droite.

Je me suis vraiment vite habitué à la moto et beaucoup amusé avec elle, surtout en liaison évidemment, ou elle aime quand même les grands chemins rapides mais ne rechigne pas du tout dans le technique, elle passe sans broncher.

Cette moto est bien-sûr faite pour les grands espaces ou quitter la route ne lui pose vraiment aucun problème.

Pour ce qui est du  freinage, tout fonctionne très bien. L‘ ABS du frein avant ne m’a pas dérangé du tout et avec la possibilité de le déconnecter au tableau de bord. Par contre l’arrière, lui, était déconnecter en permanence.

J’ai eu un très bon feeling avec l’embrayage qui signalons-le n’a pas bougé de tout l’enduro!

la moto a été essayée dans des conditions assez extrêmes avec une pluie ininterrompue, une spéciale en prairie très glissante en dévers et une spéciale dans la carrière / sapinière limite extrême… Et des liaisons magnifiquement variées avec des passages techniques, du single et du plus roulant.

Sachant qu’à la base, la moto est prévue pour la route et éventuellement quelques chemins, elle s’est particulièrement très bien défendue dans ces conditions.

Au niveau de cet enduro, je suis parti le matin avec quelques appréhensions à cause de la météo, sachant que l’enduro de Lierneux a la réputation d’être un enduro sportif, que j’allais rouler avec une moto que je n’avais jamais essayé et pas prévue à la base pour ce type d’épreuve. Mais sur le parcours,  j’ai pris beaucoup de plaisir avec la moto. Certes je n’ai pas eu super facile en spéciales, mais ça reste une très bonne journée pour moi.

Merci à Husvarna Belgique et plus précisément Stefaan Minne pour la confiance qu’il m’a apporté pour cet essai et à Chris de Enduriste.be pour cette même confiance et cette journée testing.

Merci à Georges et Fabrice pour leur accueil et leur aide.

 

Je tenais à me joindre à David pour remercier toutes les personnes qui ont participé à mettre en oeuvre ce testing et qu’il se passe dans les meilleures conditions, particulièrement à Monsieur Minne pour sa présente, sa passion, sa confiance et l’envie qu’il témoigne pour promouvoir notre sport.

Et évidement, un grand merci à David Botron pour avoir mené à bien sa mission, pour son professionnalisme et par sa sympathie.

 

 

 

 

Christophe   Christophe et David pour Enduriste.be

 

%d blogueurs aiment cette page :